Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

313ème Commémoration de la victoire sur les Austro-Savoyards

Le saviez-vous? Cela s’est passé les 6 et 7 août 1707.
Contexte historique:
Lors de la guerre de la succession d’Espagne, l’Empereur du Saint Empire Romain Germanique avait formé avec la plupart des princes Allemands, l’Angleterre et la Hollande, une « Grande Alliance » contre la France de Louis XIV. En juillet 1707, une armée de 40 000 hommes conduite par le duc de Savoie, soutenue par les flottes anglaise et hollandaise, avait passé le Var dans l’espoir de surprendre la place de Toulon dégarnie de troupes et de détruire la puissance du Royaume de France en Méditerranée.
Durant l’acheminement de ces troupes d’invasion vers Toulon, et dans un souci de ravitaillement des chevaux et des hommes, une petite troupe d’Austro-Savoyards (environ 2 000 hommes), se présentent aux Consuls du Conseil de la Communauté (le maire et son 1er adjoint de l’époque, à savoir André CHABRIEL et Joseph BAUMIER) pour leur demander une importante contribution en fourrages, afin de nourrir les troupes.
Refus catégorique des deux Consuls qui rétorquent que le peu de récoltes est destiné aux troupes du Roi. Dès le 6 août 1707, Les Consuls font le vœu solennel, au pied des reliques de Saint-Baptiste, avec la population signoise, de jeûner, de distribuer une aumône aux pauvres et de faire une procession tête et pieds nus si le Saint Patron du village leur donnait la force de repousser l’ennemi.
Le Corps de Bravade, dirigé par son État-Major de Ville, Antoine D’ESPINASSY et Antoine VENTRE, respectivement Capitaine et Enseigne de Ville, grâce à l’aide d’une petite troupe d’environ 200 hommes en armes formée à la hâte, réussit les 6 et 7 août à repousser les ennemis du côté de l’entrée Ouest du village, notamment en canardant littéralement les Austro-Savoyards depuis les restanques de Raton.
Suite à cette victoire à 1 contre 10 et afin d’éviter un reflux important de renforts, les Signois font sauter le pont qui enjambe le Latay qui coule à flots à cette époque, au niveau du bas du chemin de Saint Clair, là où se trouve la petite chapelle marquant et commémorant l’endroit de cette belle victoire.
Constatant la furie des flots du Latay et l’absence de tout autre pont pour accéder au village, les soldats ennemis s’en retournèrent grossir le reste de leurs troupes qui s’apprêtaient à engager le combat afin de prendre la place forte de Toulon et son Arsenal.
Merci à Franck Bonnasse pour ce rappel de notre histoire et ces explications.

programme de la commémoration
  • 18h30: Réunion des Bravadiers à la Chapelle Saint Jean où sera renouvelé le vœux des Consuls et des Signois
  • 19h: Procession avec le Saint jusqu’à la petite Chapelle du chemin de Saint Clair au bord du Latay
  • 20h : Saluts rituels de L’enseigne et du Capitaine de Ville, dont 2 sont réservés pour Le Maire et le Conseil Municipal devant la Mairie.
Back to top